Historique

En 1971, la création du Laboratoire Interprofessionnel d’Analyses Laitières du Massif Central – Association loi 1901 – fait suite à la promulgation de la loi GODEFROY qui autorise le paiement du lait à sa qualité sur les critères matière grasse, matière protéique et flore totale. Dans ce cadre, le LIAL MC analyse aujourd’hui, selon les méthodes officielles reconnues par le Ministère de l'Agriculture pour le Paiement du Lait à la Qualité les laits d’environ  3 400 producteurs bovins, 2 300 producteurs ovins et 300 producteurs caprins, répartis sur 11 départements.

 Les performances laitières et le suivi génétique des troupeaux de vaches, brebis et chèvres sont évalués par l’analyse en matière grasse, matière protéique et cellules leucocytaires de chaque animal pour les producteurs qui ont choisi d’adhérer au Syndicat de Contrôle Laitier de leur département. Dans les années 1980, de par son implantation dans une région dont il puise la quintessence, (la zone LIAL MC couvre à elle seule 10 A.O.P. fromages, la France en détient 45),

 

 

  le LIAL MC offre de nouvelles prestations pour les produits laitiers et aliments du bétail. Pour cela, il s’est doté, en plus du laboratoire «Lait», d’un laboratoire «Développement», composé de deux Unités Techniques : Microbiologie et Chimie. Aujourd’hui, avec plus de 80 personnes dont 17 cadres et agents de maîtrise, le LIAL MC réalise un chiffre d’affaires d'environ 6 millions d’euros.